user_mobilelogo

Paul JOUVE né le 16 mars 1878 à Marlotte et mort àParis le 13 mai 1973.

Sculpteur et céramiste, membre de l'Académie des beaux Arts.

Il est le fils du peintre et photographe Auguste JOUVE d'origine lyonnaise, né à Lyon le 11 juillet 1846, ami de Théo et Vincent VAN GOGH.
Paul Jouve avait deux ans quand son père s'installe boulevard Saint Jacques à Paris. Très tôt Auguste Jouve remarque le goût de son fils pour le dessin, l'enfant s'exerçant à dessiner son chat. Son père l'encourage dans cette voie, lui fait découvrir les musées et le Jardin des plantes où il se prend de passion pour les grands fauves qu’il s’exerce alors à dessiner.
Son père l’inscrit à l’Ecole des Arts Décoratifs, il n’y reste qu’un an peu motivé par les exercices académiques. Il suit des cours à l’école des Beaux Arts de la rue Bonaparte en "élève libre", mais il préfère encore dessiner d'après nature.
 Il fréquente alors assidûment le jardin des plantes, le marché aux chevaux et les abattoirs tout proches de l'atelier de son père, sources inépuisables de modèles. Pour parfaire ses connaissances anatomiques il fréquente le Muséum d’histoire naturel, et l'école vétérinaire de Maisons Alfort. JOUVE s’intéressera très tôt aux différentes techniques de reproduction, il s’initie à la lithographie dans l’atelier d'un ami de son père le lithographe Henry Patrice DILLON. Il gardera sa vie durant une admiration sans bornes pour les graveurs flamands, dont il ira voir et revoir les œuvres dans les musées, à chacun de ses voyages en Hollande et en Allemagne. Auguste Jouve avait obtenu une médaille d'or à l'exposition universelle de Paris en 1899. Le peintre animalier Olivier de Penne qui habitait le Verger à Bourron-Marlotte avait été le témoin de mariage d'Auguste Jouve. Cette proximité influencera sans doute le goût du jeune Paul JOUVE pour la représentation des animaux.

Paul JOUVE n'a que seize ans, lorsqu'il expose pour la première fois au Salon de la Société des Artistes français, son envoi fut remarqué. Les lions de Ménélik, qu’il avait dessinés au Jardin des Plantes, de facture académique, étaient d'une grande qualité. Cette même année il réalise et vend ses premières lithographies. Il participera ensuite chaque année à cette exposition des Beaux Arts.

En septembre 1898 il part effectuer son service militaire à Chartres, au 130e régiment d'infanterie

En 1901, sa notoriété naissante lui permet de publier des dessins dans l'Assiette au beurre, en utilisant des animaux dans ses caricatures. Il illustre en totalité le numéro du 23 novembre titré “Vengeances sociales “ ou il dénonce la peine de mort, le militarisme, les déportations, la torture en Russie, les massacres en Chine, la justice Française, et la bourgeoisie réactionnaire.

En 1904, il séjourne à Hambourg, dont le zoo le fascine, puis ce sera le zoo d'Anvers, et sa rencontre avec Rembrandt BUGATTI, les deux artistes se liront d’une réelle amitié, qui durera jusqu’à la fin tragique de Bugatti.

L'année 1905 marque le début de la notoriété et de sa participation régulière à tous les grands salons de l'époque. En mars 1905, Marcel BING organise la première grande exposition personnelle de JOUVE, dans sa nouvelle Galerie rue Saint-Georges. L'exposition rencontre un très large succès.
En juillet La Société du Livre contemporain lui commande l'illustration du livre de la Jungle de Rudyard KIPLING. Il expose cette même année, au Salon de la Société Nationale des Beaux Arts, dans la section sculpture.

En 1907, lauréat de la bourse du gouvernement général de l’Algérie, il sera, avec Léon Cauvy le premier pensionnaire de la Villa Abd-del-Tif.

En 1911 il reprend l'ancien atelier du peintre GÉROME, rue Notre Dame des Champs, il y restera jusqu'à sa mort.En octobre 1915 il rejoignit son régiment à Salonique pour partir avec l'armée d'Orient.En 1920 Il est nommé chevalier de la légion d’honneur.

En 1925 il obtient la médaille d'or de l'Exposition Internationale des Arts Décoratifs où il expose dans le pavillon des arts appliqués un panneau décoratif.

Au début de l'année 1931, il part pour un voyage de plusieurs mois en Afrique.

L'année 1935 voie le lancement du Normandie, JOUVE réalisa deux grandes toiles pour le salon de correspondance des premières classes: "Tigres royaux et Éléphants sacrés de Hué".

En 1936 il reçoit la commande de vastes panneaux décoratifs, faisant 7 mètres de larges, pour la chambre des députés du Luxembourg,

Le 7 février 1945, il fut nommé membre de l'Académie des Beaux Arts.

 

Web Analytics